| 

Le Daily Scoop



PDF Imprimer Envoyer
ELECTIONS A LA BAD

 

De nouveaux espoirs pour Bedoumra Kordjé

alt

Le moins qu’on puisse dire est que le dernier sommet des chefs d’Etats et de gouvernements de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), a le mérite d’avoir occasionné une redistribution des cartes, pour la course à la conquête de la présidence de la Banque africaine de développement (BAD). Le candidat Kordjé Bedoumra, ministre tchadien des finances et du budget, semblait en perte de vitesse, surtout après la publication d’une information qui a largement été relayée dans les médias, faisant état de ce que le Cameroun avait décidé de porter sa préférence sur Birama Boubacar Sidibé, le candidat malien. Mais le tchadien qui bénéficie depuis le 06 mai dernier, du soutien de toute la Cemac voit ses chances s’accroître.

 


2%
98%
 
PDF Imprimer Envoyer
TITRES PUBLICS

 

Le Cameroun à la recherche de 5 milliards de FCFA

alt

Avec l’échec de la dernière émission qui n’a pas produit des effets escomptés, à savoir la collecte de 10 milliards de FCFA, l’Etat camerounais repart dès ce jour sur le marché des titres. Il est question pour les autorités de collecter 5 milliards de FCFA, conformément au calendrier fixé, à cet effet. Telle est la substance du communiqué rendu public le 07 mai dernier par Pierre Titti, ministre délégué auprès du ministre des Finances, chargé du budget. Cette émission va se faire par voie d’adjudication des Bons de trésor assimilables (BTA), d’une durée de maturité de 13 semaines. La date limite des souscriptions est fixée à ce jour, 13 mai 2015, date de l’émission, tandis que l’annonce des résultats est prévue pour le jour suivant. En outre, la valeur nominale unitaire d’un bon est fixée à un million de FCFA. Les intérêts seront déterminés sur la base de la valeur des bons.

 


98%
2%
 
PDF Imprimer Envoyer
MEURTRE

 

Un garagiste assassiné à Bertoua

alt

Des hommes sans foi ni loi ont encore fait parler d’eux dans la ville de Bertoua, dans la nuit du 10 au 11 mai. Armés de couteaux et de poignards, ces hommes sans scrupule ont lâchement hotté la vie à Marcel Boukesse, 63 ans, propriétaire d’un garage dans la ville. C’est dans sa résidence de Mokolo 1, au cœur de la ville, que ces criminels ont perpétré leur ignoble forfait, à l’aide de poignards, de couteaux et autres objets tranchants, que la police a pu récupérer après l’acte.

 


2%
98%
 
PDF Imprimer Envoyer
FOOTBALL

 

Coupe du monde féminine : Quelles ambitions pour les Lionnes ?

alt

Le 8 juin 2015, les Lionnes indomptables disputeront, à Vancouver au Canada, leur premier match à une coupe du monde de football féminin. Ce sera face à l’Equateur, également novice dans cette compétition, la 7e du genre. Un rendez-vous crucial donc pour l’équipe entraînée par Carl Enow Ngachu qui espère bien faire bonne figure au Canada. S’il est illusoire d’imaginer un sacre du Cameroun, on peut tout de même espérer une prestation honorable d’un des trois représentants africains. L’une des ambitions déclarées du staff est l’apprentissage du haut-niveau, vu que l’écart avec les meilleures mondiales est vraiment grand. C’est un fait.

 


98%
2%
 
PDF Imprimer Envoyer
SECURITE

 

Une soixantaine de Boko Haram tués à Zevelec

 

alt

Des soldats de l’armée camerounaise ont eu un accrochage le samedi 09 mai 2015 dernier, dans la localité de Zevelec, dans le département du Mayo-Tsanaga, à quelques centaines de mètres de la frontière avec le Nigeria. Selon des sources militaires, l’évaluation faite, fait état d’environ 60 assaillants tués contre deux victimes du côté des militaires camerounais et 4 blessés, dont trois soldats et un civil. « Nous étions en train d’effectuer une patrouille samedi aux environs de 10 h lorsque nous sommes tombés sur une colonne de combattants de Boko Haram. Ils ont ouvert le feu et nous avons riposté. Nous avons découvert un puits où ils viennent souvent puiser de l’eau et trouvé des sacs de maïs et de riz », explique un des blessés, soldat de 2è classe, membre du Bataillon des fusiliers de l’air. Les accidentés ont été évacués à Yaoundé.

 


50%
50%
 
PDF Imprimer Envoyer
LIVRES

 

Les secrets des grands "prédateurs »

altDans une série de nouvelles, la Princesse Rabiatou Njoya dénonce les ruses de ces hommes entichés de pouvoir. En 16 nouvelles, la Princesse Rabiatou Njoya dit tout ou presque sur les « prédateurs ». On est loin du documentaire animalier, car ici le prédateur est aussi humain que possible. C’est sa quête du pouvoir sans borne, au prix de sacrifices surtout ceux des plus faibles pour atteindre ses fins, que raconte l’auteure dans « Les cloches du prédateur », paru aux Editions l’Harmattan. L’auteure opte pour un style varié afin de démontrer que la littérature peut se faire de plusieurs manières, se traitant aussi bien en poésie, en nouvelle, en roman, au cinéma et même sur une scène de théâtre.

 


98%
2%
 
PDF Imprimer Envoyer
PROJETS STRUCTURANTS

 

Le barrage de Lom Pangar sort de terre

alt

Les « Caterpillar » vont et viennent. Chargés de gravier, ils transitent entre la carrière et le barrage hydro-électrique, apportant les dernières pierres nécessaires à l’élévation de la digue de col. Ce jeudi 7 mai 2015, le village Lom Pangar vit, tel une galerie où se faufilent entre les allées des citernes en béton. Le béton produit à la centrale est lui aussi acheminé et déversé au fur et à mesure pour élever le barrage. Encore dix mètres à monter avant d’atteindre la côte de crête. « On en a encore pour un mois », selon Patrick Girard, responsable hydro-électro-mécanique de la maîtrise d’œuvre. A 75% de taux d’avancement des travaux, le barrage apparaît déjà comme un mastodonte. L’axe central en béton du barrage ne cesse de s’élever et a atteint les 45 mètres de la hauteur. Le maître d’ouvrage du projet, Electricity development corporation (EDC), annonce pour septembre 2015 la mise en eau partielle du projet.

 


3%
97%
 
PDF Imprimer Envoyer
HYDROCARBURES

 

Secteur Aval Pétrolier : La grande offensive des opérateurs nationaux

alt

C’est en 2000 que le secteur aval pétrolier a été libéralisé au Cameroun, avec la promulgation du décret du 13 Novembre 2000, fixant les conditions d’exercice des activités pétrolières. Cette disposition mettait ainsi un terme au monopole des entreprises étrangères, et donnait dans le même temps, la possibilité aux opérateurs nationaux de se déployer dans ce secteur d’activité. En fait, l’activité pétrolière au Cameroun se décline en deux secteurs : L’amont et l’aval. L’amont concerne l’exploration et la production, tandis que l’aval comprend le raffinage, l’importation et l’exportation des produits raffinés, le transport maritime, ferroviaire, routier ou par canalisation (pipeline), le stockage et la distribution des produits pétroliers. 15 ans après cette libéralisation, l’on observe plusieurs mutations dans ce secteur au Cameroun. Des changements qui sont surtout visibles au niveau de la distribution des produits pétroliers.

 


98%
2%
 
PDF Imprimer Envoyer
SNH

 

15 millions de barils vendus en 2014

alt

La Société nationale des hydrocarbures du Cameroun (SNH) a commercialisé sur le marché international en 2014, pour le compte de l’Etat, 15,79 millions de barils. Ce qui a généré un chiffre d’affaires de 752,25 milliards FCFA, a annoncé la société à capitaux publics sur son site internet. Selon elle, les principaux bruts camerounais qu’elle vend se trouvent dans les zones de kolé, Lokélé et Ebomè. Ils ont été respectivement vendus par cargaisons à 950 0000 barils, 650 000 barils et 400 000 barils. 

 


97%
3%
 
PDF Imprimer Envoyer
ASSURANCES

 

Un second mandat pour Raphaël Futé à la présidence à la tête de l'ASAC

alt

L’Association des sociétés d’assurances du Cameroun (ASAC), a donc opté vendredi dernier, pour la continuité, en reconduisant Raphaël Futé à la présidence de cette structure, pour un second mandat, au terme d’une assemblée générale ordinaire, tenue à Yaoundé. Cela peut témoigner de la sérénité qui règne dans le secteur des assurances au Cameroun. Un marché des assurances qui pour Alamine Ousmane Mey, le ministre des Finances, a maintenu sa vitalité au cours de l’exercice écoulé. Mais, l’autorité tutélaire, qui a installé le nouveau bureau de l’ASAC, a indiqué que le potentiel de ce marché des assurances reste inexploité au Cameroun. Avec seulement 45 milliards de FCFA de chiffres d’affaires au Cameroun en 2015, donc très loin encore des 100 milliards de FCFA réalisés ailleurs en Afrique.

 


2%
98%
 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 9 sur 37