| 

Le Daily Scoop



PDF Imprimer Envoyer
ECONOMIE

 

L'Etat veille au suivi de la pension des fonctionnaires en détachement

alt

Le Minfi a réuni les agents qui en ont la charge pour renforcer leur capacité le 20 août dernier à Yaoundé.

En détachement, le fonctionnaire cesse d’être payé par la Fonction publique. Il continue toutefois de bénéficier des droits à l’avancement et à la pension, ce d’autant plus qu’il verse trimestriellement au trésor public 10% de son salaire, joint aux 12% versées par l’organisme employeur, comme le veut la loi portant organisation du régime des pensions civiles. Mais dans la pratique, le texte n’est pas respecté et une fois détaché, certains fonctionnaires ne suivent plus leur dossier à la Fonction publique, obnubilés par leur nouveau revenu. A l’heure de laretraite, le manque de suivi représente alors un véritable casse-tête pour les agents chargés de gérer les droits à pension qui ont du mal à constituer les droits.

 


96%
4%
 
PDF Imprimer Envoyer
INSECURITE

 

Agressions dans les taxis de Yaoundé

 alt

Le visage tuméfié et les yeux presque sortis de l’orbite, Aline T., commerçante au marché central de Yaoundé, a été victime, d’une agression dans un taxi qu’elle avait pris en course au quartier Messassi, son lieu de résidence, il y a une semaine.

Alors qu’il est 18h ce jour, elle doit récupérer la somme de 500 000 F dans une tontine et ensuite acheter du pain dans une boulangerie du centre ville.  Une fois ses courses achevées, la jeune dame demande au chauffeur de taxi de la déposer à destination. Au lieu d’emprunter le droit chemin, ce dernier prend la direction inverse en faisant croire à Aline T. qu’il veut éviter les embouteillages. La cliente ne se doute de rien. « Je me suis retrouvée subitement dans un lieu obscur et le chauffeur a arrêté le véhicule et deux inconnus sortis de nulle part se sont jetés sur moi. L’un, m’a roué de coups de poings et a cherché à tout prix à enfoncer ses doigts dans mes yeux tandis que l’autre et le chauffeur, m’ont dépouillé de tous mes biens », raconte la victime. Au total, 500 000 F, téléphones portables, et bijoux sont emportés. Après leur forfait, les trois malfrats ont abandonné leur victime à son sort et ont pris la fuite. Aline T., sera conduite d’urgence dans un centre hospitalier de la place.

 


94%
6%
 
PDF Imprimer Envoyer
EBOLA

 

Le dispositif anti-Ebola en marche à Douala

alt                Le filet sanitaire en place dans la capitale économique se déploie avec succès.

Le dispositif de santé mis en place face à la menace du virus Ebola à l’aéroport international de Douala depuis plusieurs mois vient de se déployer avec succès. Le Samedi 17 et le dimanche 18 août derniers. Selon des informations fournies par le comité régional de prévention et de lutte contre les épidémies, deux vols de la même compagnie aérienne (Asky Airlines) ont fait l’objet de ce déploiement.

 

 


37%
63%
 
PDF Imprimer Envoyer
ECONOMIE

 

Bâtiments publics: L'Immeuble ministériel N°1 inauguré ce jour

 alt

L’Immeuble ministériel N°2, longtemps connu sous le nom « Immeuble de la mort », sera inauguré ce jour, par le Premier ministre. Ce, après plus de deux ans de travaux réalisés par une entreprise chinoise et financé à hauteur de 14,7 milliards de FCFA par la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS). Selon Le Quotidien de l’Economie, c’est donc la fin d’un  long feuilleton, qui a tour à tour vu l’immeuble déclaré inhabitable, du fait de sa position par rapport à une ligne de chemins de fers, et aussi, qui a plusieurs fois été confié à des entreprises pour construction. Toujours selon le journal, l’inauguration de ce jour survient au lendemain de la signature, entre le ministre des Domaines, du cadastre et des affaires foncières (Mindcaaf) et la CNPS, d’une convention de cession. A travers celle-ci, la CNPS se verrait rembourser les fonds investis dans la réalisation des travaux de réhabilitation de l’immeuble. 

 


6%
94%
 
PDF Imprimer Envoyer
URBANISME

 

Briqueterie: une fraction de la ville, mille projets

 altA l’est, à l’Ouest dans tout le quartier, des initiatives de modernisations sont en cours. Plusieurs entreprises départements ministériels et plusieurs entreprises s’y bousculent.

  Le Délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Yaoundé veut moderniser les quartiers Briqueterie et Ntaba. On le sait depuis novembre 2009, date à laquelle il avait lancé l’appel d’offres restreint n° 2474/DST/CUY/09 du 31 Décembre 2009 pour les études de restructuration desdits quartiers. Les résultats de l’appel d’offres qui avait été publiés en février 2010 révèlent que les prestations de l’appel d’offres sus citées ont été attribuées aux entreprises suivantes : Le lot 1 Briqueterie à Augea/ECTA.BTP. Pour un montant de 24. 744.375 milliards de FCFA, et une durée d’exécution de 4,5 mois. A Ntaba c’est Bet Geo Design et BUX qui sont les heureux bénéficiaires, pour un montant de 19.000.000 TTC et un délai d’exécution de 2 mois. 

 


8%
92%
 
PDF Imprimer Envoyer
ECONOMIE

Le paiement électronique progresse

 altUn an après son déploiement, 10 à 15% de nouveaux utilisateurs se signalent chaque mois.

 Le paiement des factures d’électricité en ligne, via le téléphone portable progresse. Il y a deux semaines, s’achevait une campagne promotionnelle visant 120 000 abonnés à l’électricité au Cameroun. « J’étais fatigué par l’alignement devant de longues files d’attente. A présent, avec le Sms (message électronique) de confirmation de ma transaction, je le présente à l’agent d’Aes-Sonel qui se présente chez moi », raconte Bienvenu Mballa, habitant à Nyalla. Ainsi, « au fil des jours, les clients Aes-Sonel sont de plus en plus nombreux à venir vers les guichets de vente de portefeuille électronique. Il y en a même qui s’inscrivent pour payer leur quittance tout de suite, tandis que d’autres s’inscrivent pour le faire plus tard », explique Nathalie Soppo, agent commercial d’une des entreprises du secteur. C’est dire si le public est captivé par le développement de cet outil de la monétique.

 


93%
7%
 
PDF Imprimer Envoyer
ECONOMIE

Le paiement électronique progresse

 altUn an après son déploiement, 10 à 15% de nouveaux utilisateurs se signalent chaque mois.

 Le paiement des factures d’électricité en ligne, via le téléphone portable progresse. Il y a deux semaines, s’achevait une campagne promotionnelle visant 120 000 abonnés à l’électricité au Cameroun. « J’étais fatigué par l’alignement devant de longues files d’attente. A présent, avec le Sms (message électronique) de confirmation de ma transaction, je le présente à l’agent d’Aes-Sonel qui se présente chez moi », raconte Bienvenu Mballa, habitant à Nyalla. Ainsi, « au fil des jours, les clients Aes-Sonel sont de plus en plus nombreux à venir vers les guichets de vente de portefeuille électronique. Il y en a même qui s’inscrivent pour payer leur quittance tout de suite, tandis que d’autres s’inscrivent pour le faire plus tard », explique Nathalie Soppo, agent commercial d’une des entreprises du secteur. C’est dire si le public est captivé par le développement de cet outil de la monétique.

 


4%
96%
 
PDF Imprimer Envoyer
ECONOMIE

Le paiement électronique progresse

 altUn an après son déploiement, 10 à 15% de nouveaux utilisateurs se signalent chaque mois.

 Le paiement des factures d’électricité en ligne, via le téléphone portable progresse. Il y a deux semaines, s’achevait une campagne promotionnelle visant 120 000 abonnés à l’électricité au Cameroun. « J’étais fatigué par l’alignement devant de longues files d’attente. A présent, avec le Sms (message électronique) de confirmation de ma transaction, je le présente à l’agent d’Aes-Sonel qui se présente chez moi », raconte Bienvenu Mballa, habitant à Nyalla. Ainsi, « au fil des jours, les clients Aes-Sonel sont de plus en plus nombreux à venir vers les guichets de vente de portefeuille électronique. Il y en a même qui s’inscrivent pour payer leur quittance tout de suite, tandis que d’autres s’inscrivent pour le faire plus tard », explique Nathalie Soppo, agent commercial d’une des entreprises du secteur. C’est dire si le public est captivé par le développement de cet outil de la monétique.

 


5%
95%
 
PDF Imprimer Envoyer
ECONOMIE

Le paiement électronique progresse

 altUn an après son déploiement, 10 à 15% de nouveaux utilisateurs se signalent chaque mois.

 Le paiement des factures d’électricité en ligne, via le téléphone portable progresse. Il y a deux semaines, s’achevait une campagne promotionnelle visant 120 000 abonnés à l’électricité au Cameroun. « J’étais fatigué par l’alignement devant de longues files d’attente. A présent, avec le Sms (message électronique) de confirmation de ma transaction, je le présente à l’agent d’Aes-Sonel qui se présente chez moi », raconte Bienvenu Mballa, habitant à Nyalla. Ainsi, « au fil des jours, les clients Aes-Sonel sont de plus en plus nombreux à venir vers les guichets de vente de portefeuille électronique. Il y en a même qui s’inscrivent pour payer leur quittance tout de suite, tandis que d’autres s’inscrivent pour le faire plus tard », explique Nathalie Soppo, agent commercial d’une des entreprises du secteur. C’est dire si le public est captivé par le développement de cet outil de la monétique.

 


50%
50%
 
<< Début < Précédent 31 32 33 34 35 36 37 Suivant > Fin >>

Page 37 sur 37