| 

Le Daily Scoop



PDF Imprimer Envoyer
BOKO HARAM

 

La situation sous contrôle à Fotokol

 altTrois jours après les violents affrontements entre les forces de défense du Cameroun et les membres de la secte Boko Haram, la petite localité du département du Logone-et-Chari, dans la région de l’Extrême-Nord baignait toujours dans le calme, d’après les autorités administratives locales jointes sur place. Après avoir enregistré une centaine de pertes, du fait de la violente riposte des forces de défense camerounaises, les assaillants de la secte Boko Haram semblaient n’être pas encore remises et se trouvaient toujours retranchés à quelques sept kilomètres à l’intérieur de la localité nigériane de Gambaru, où les tirs de mortiers des forces de défense camerounaises les y ont repoussés.

 


4%
96%
 
PDF Imprimer Envoyer
CIRCULATION

 

10 morts dans un accident sur l'Axe Yaoundé-Awae

 altL’air abattu, Christian P., une carte photo en main, s’informe au service des urgences chirurgicales de l’hôpital central de Yaoundé.  Il veut savoir si son fils a été reçu parmi les victimes de l’accident de la circulation, survenu sur l’axe Yaoundé-Awae, lundi dernier. « C’est depuis hier (lundi, Ndlr) que j’essaie de joindre mon fils au téléphone sans succès. Il devait se rendre à Elat. Je ne sais pas s’il a pris la route », explique-t-il anxieux. Ici, personne ne semble reconnaître le jeune-homme sur la photo. Comme Christian P., plusieurs proches des victimes viennent s’enquérir des nouvelles de leur parent ou ami, dont ils sont sans nouvelles. Et ils sont aussitôt orientés dans les différents services où sont internés les accidentés. 

 


4%
96%
 
PDF Imprimer Envoyer
FOOTBALL

 

Les Lions défient les Eléphants

 alt

C’est l’affiche du groupe D. Le premier acte d’une double opposition que les amoureux de football attendent depuis le tirage au sort des éliminatoires de la coupe d’Afrique des nations 2014.

Cet après-midi, à 15h, le stade Omnisports de Yaoundé, qui s’est offert un lifting circonstanciel, sera le théâtre du choc entre le Cameroun et la Côte d’Ivoire, épisode I. Beaucoup d’eau a coulé depuis la dernière confrontation entre ces frères ennemis, en quart de finale de la CAN 2006 (victoire aux tirs au but des Ivoiriens). Les Lions ont traversé des périodes sombres avec deux CAN successives ratées tandis que les Eléphants n’ont jamais réussi à confirmer leur statut, en dépit d’une génération dorée. Les deux équipes sortent également de deux campagnes difficiles en coupe du monde et l’heure est, dans chaque camp, à la reconstruction. Au revoir donc les stars, bonjour à de jeunes loups aux dents longues. Autre point commun, Camerounais et Ivoiriens ont démarré les éliminatoires avec une victoire. Si les Lions, à la reconquête de leur prestige perdu, ont créé la surprise en remportant leur premier match contre la RDC samedi à Lubumbashi (0-2), leurs adversaires eux, ont peiné pour venir à bout de la Sierra Leone (2-1).

 


50%
50%
 
PDF Imprimer Envoyer
SANTE

 

Epidémies et pandemies: Le Cameroun sur tous les fronts

 alt

181 cas cumulés dont 93 décès de personnes atteints de choléra ont été enregistrés depuis le début de l’année 2014 ; vint cinq nouveaux cas suspects de paralysie flasque aigues dont 2 décès ont été notifiés par le district de santé (DS) de Sa’a, 01 à Elig-mfomo. Idem à Djounolo, Bafia, Mokolo, Foumban, Bafang et Kumbo, contre 02 cas à Ayos, et à Gashiga ; et 7 à Bamenda mais dans le cas d’espèce, aucun DS n’a atteint le seuil d’alerte. Au total, 454 cas de Paralysie flasque aigüe (PFA) ont été investigués depuis le début de l’année dont cinq positifs au poliovirus sauvage à Yoko, Djounolo, Kibi et Kette. Dans le registre des maladies et événements sous surveillance, 28 décès néonataux ont été enregistrés pour un cumulé de 121 depuis le début de cette année en cours. En ce qui concerne la rougeole, 1308 cas suspects ont été investigués dont 3 positifs. Trente sept districts sont en situation d’épidémie avec sept ripostes menées. 

 


96%
4%
 
PDF Imprimer Envoyer
ECONOMIE

 

Les assureurs irréguliers dans la gestion des fonds maladie  rappelés à l'ordre

 altUne entreprise d’assurance peut-elle avoir recours aux services d’un courtier d’assurance pour faire dans la gestion des fonds maladie ? Non, selon les textes. Mais, au vu des structures qui s’adonnent à cette activité au Cameroun, le ministre des Finances a récemment publié un communiqué dans lequel il invite toutes les sociétés d’assurances qui gèrent « des systèmes d’auto-assurance et/ou des mutuelles de santé, à se conformer aux dispositions de l’article 532 du Code des assurances des Etats membres de la Cima. » Lequel article précise : « Sont incompatibles avec l’exercice de la profession du courtier, les activités exercées par les administrateurs, dirigeants, inspecteurs et employés des sociétés d’assurances. » Selon Issofa Nchare, directeur des Assurances à la direction générale du Trésor et de la Coopération financière et monétaire du ministère des Finances (Minfi), les acteurs visés dans ces textes sont : « Des entreprises qui font dans l’intermédiation d’assurance à savoir les courtiers d’assurances. C’est à ces entités que le plus souvent certains assureurs confient des fonds pour les voir gérer par un expert. » Dans la pratique, lorsque les sociétés d’assurance gèrent elles-mêmes ces fonds, elles se rendent compte qu’il y a « trop de duperie et que parfois les employés essayent d’en abuser », ajoute-t-il. Par contre, lorsqu’elles les confient à un expert externe, il est généralement plus regardant, s’assure que la maladie de l’employé est avérée et que toutes les prescriptions sont faites. Or, le directeur des Assurances explique : « La relation entre l’entreprise et le courtier ne doit aucunement être assimilée à une police d’assurance classique. »

 


4%
96%
 
PDF Imprimer Envoyer

altLe ministre des Finances les appelle à se conformer à la réglementation prévue par le code Cima.


5%
95%
 
PDF Imprimer Envoyer

altLe choléra, la grippe, la méningite, la Rougeole, la mortalité maternelle et d’autres maladies dangereuses font aussi et tant de victimes que la fièvre à virus Ebola. Le point sur la situation à la 34ème semaine de contrôle.


50%
50%
 
PDF Imprimer Envoyer
SODECOTON

 

Le procès d'Iya Mouhammed s'ouvre ce mardi

 altL’ancien directeur général de l’entreprise et six autres personnes sont accusés du détournement de plus de 11 milliards F.


  Iya Mohammed sera devant la barre au Tribunal criminel spécial (Tcs) dès ce mardi. L’ex-directeur général de la Société de développement du Coton (Sodécoton), ainsi que les nommés Clavier Henri, directeur général adjoint de ladite entreprise, Minlend Jérôme, président directeur général du cabinet Cameroun audit conseil (Cac), Fotso Lucien, Kaptene Pierre, Mahamat Karagama et Mbaiougam Christophe, hauts cadres à la Sodécoton, doivent répondre du détournement de deniers publics. Le préjudice subi par l’institution parapublique est évalué à la somme de 11 milliards 293 497 772 F.

 


13%
87%
 
PDF Imprimer Envoyer

altLe drame s’est produit lundi dernier, suite à une explosion causée par une collision entre un pick-up et un car de transport.


6%
94%
 
PDF Imprimer Envoyer

altLes deux équipes s’affrontent ce mercredi à Yaoundé pour le compte de la 2e journée dans le groupe D.


5%
95%
 
<< Début < Précédent 31 32 33 34 35 36 37 Suivant > Fin >>

Page 36 sur 37