| 

SHOW BIZ

Il a été inauguré le jeudi 9 février 2012 à l’école publique d’Akwa, par le gouverneur de la région du Littoral, et séjournera dans cet établissement jusqu’au 17 mars 2012. Le MuMo, c’est son nom. L’idée est de la fondation « L’Art à l’enfance » de la Française Ingrid Brochard.

Le musée mobile installé dans un conteneur de 40 pieds est une véritable œuvre d’art. Il a été imaginé par un grand architecte américain, Adam Kalkin et dessiné par l’artiste français Daniel Buren, créateur des colonnes au palais royal à Paris. Le MuMo présente des œuvres artistiques modernes imaginées spécialement pour les enfants de 8 ans et pour le projet par des artistes contemporains de toutes les nationalités qui comptent parmi les plus grands. «C’est la première étape africaine du musée mobile », précise Ingrid Brochard. «L’idée du musée est d’aller à la rencontre des enfants, de manière à rendre l’art plus accessible», ajoute la fondatrice de «L’Art à l’enfance».

MUMOLe projet original est soutenu entièrement par Bolloré Africa Logistics, dans le cadre de son volet social. Au cours de son intervention circonstancielle, le président de Bolloré Africa Logistics Afrique est longuement revenu sur les réalisations de ce volet qui sont encore méconnues. «Votre implication au Cameroun va au-delà de nos activités. Nous intervenons dans les principales villes du pays où nous organisons des tournois de football pour les jeunes», déroule Dominique Lafont. Le groupe du multimilliardaire Français, Vincent Bolloré, a dans ce sillage entièrement repeint l’école publique d’Akwa et réalisé les travaux d’entretien.

Un geste qui n’a pas laissé le gouverneur de la région du Littoral indifférent. «Ce groupe multiplie des actions de développement durable dans notre pays. Il s’agit de l’organisation des tournois des jeunes, le sponsoring des lions indomptables, la remise des dons aux associations. Bolloré Africa Logistics est un grand acteur dans l’économie camerounaise», témoigne Francis Faï Yengo. C’est lui qui coupe le ruban, marquant l’ouverture solennelle de ce musée qui va occuper pendant cinq semaines les enfants des différents groupes de cette école très nombreux ce jeudi 9 février 2012. Tout comme le corps enseignant et administratif d’ailleurs. En dehors d’eux qui bénéficient du privilège de la proximité, les autres élèves de 8 ans des autres établissements primaires de la ville sont aussi concernés. Pour Fritz Ntoné Ntoné, le délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Douala (Cud), ce musée est un «cadeau offert par Bolloré». Tout comme la rénovation de toute l’école qui était déjà dans un état de décrépitude avancée.


 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

 

ad-test2

ad-test3