| 

BUSINESS

Frank Stéphane Fotso , un autre fil du milliardaire camerounais Victor Fotso,  abandonne le navire de  son père. Après le départ d’Yves Michel Fotso du Groupe commercial Bank, Le directeur de l'entreprise Pilcam a adressé sa lettre de démission à son père qui lui reproche des manquements dans sa politique de gestion.

La famille Fotso est considérée au Cameroun comme une organisation puissante. Sur le plan économique, elle a son mot à dire et ses multiples entreprises et autres investissements lui confèrent une place de choix. Mais depuis quelques temps, la cohésion, l’harmonie, l’entente et la solidarité familiale connaissent de graves perturbations.

Le président du groupe Fotso précise dans sa coresponsable adressée à Stéphane  que, «compte tenu des manquements flagrants dans la gestion quotidienne de la filiale du groupe dont vous êtes directeur (Pilcam, Ndlr), vous êtes démis de votre fonction de deuxième vice président du groupe Fotso.» Une décision qui, selon le président du groupe Fotso, «est rétroactive au 1er janvier 2012.» Arguant du climat et l'absence de confiance qui règnent désormais entre lui et son père, Franck Stéphane Fotso sollicite son père de le dispenser du «préavis pour que je puisse quitter l'entreprise ce 9 février 2012.» Ce à quoi a accédé son père. Car si on en croit des sources proches, «Franck Stéphane Fotso a dit au revoir à tous les employés cet après midi-9 février 2012 (hier, jeudi, Ndlr), les a remercié de leur soutien et sollicité qu'ils en fassent autant à l'endroit du nouveau directeur général, Didier Ghomsi (un autre fils Fotso) avec lequel il dirigeait l'entreprise depuis quelques mois.» Ainsi s'achève la carrière d'un jeune premier qui a gravi tous les échelons de cette entreprise où il est entré il y a 7 ans comme stagiaire.

Groupe_FotsoAvant Frank Stéphane Fotso, Yves-Michel Fotso, actuellement écroué à la prison centrale de Kondengui, avait quitté en mai 2011 le groupe Commercial Bank. Les relations entre ceux-ci ont viré au cauchemar. Yves Michel est accusé par ses frères de spolier les biens de son père et d’avoir fabriqué un faux testament. Le 27 mai 2011, l’assemblée générale mixte du « Gie Groupe Commercial Bank » s’est tenue à Douala. Au terme de cette assemblée générale, les membres ont décidé «  de prendre acte de la sortie de « SFA Cameroun » et de « CFH Cameroun » du contrat constitutif du « GIE GCB » - et de modifier le contrat constitutif du « GIE GCB » corrélativement à la sortie des membres », indique une annonce légale de l’étude de Me Régine Dooh Collins-Ekollo, notaire à Bonanjo et publiée dans Cameroon Tribune en décembre 2011.

Le directeur général de l'entreprise Pilcam du groupe Fotso a remis sa démission au président dudit groupe, Fotso Victor, hier 9 février 2012. Dans la correspondance adressée au président du groupe Fotso, Fotso Franck Stéphane précise, «Cela me paraît paradoxal que vous me gardiez à la tête de Pilcam tout en me reprochant d'y avoir commis des fautes de gestion.» Un manque de bon sens et d'honnêteté intellectuelle qui pousse Franck Stéphane Fotso à conclure que, «Je vous fais donc part de mon intention de démissionner de mes fonctions de directeur général de Pilcam.» Deux jours avant, le 7 février 2012, une décision de Victor Fotso le révoquait de sa fonction de deuxième vice président du groupe Fotso.

Cette autre crise survenue dans le groupe Fotso remet au goût  du jour l’épineux problème de management familial dans les entreprises familiales. Un couac professionnel qui pourrait avoir des répercutions sur la vie  sociale du noyau familial et priver Victor Fotso de jouir son véritable droit de père et de grand-père au milieu d’une foule de progénitures.


 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

 

ad-test2

ad-test3