| 

SHOW BIZ

L’opus de dix titres a été dévoilé vendredi au Hilton à Yaoundé au cours d’un show case plutôt chaud, en présence de musiciens, animateurs et autres hommes de médias.

« La loi du talion ». Ainsi s’intitule le récent album de Lady Ponce. L’opus de dix titres a été dévoilé vendredi au Hilton à Yaoundé au cours d’un show case plutôt chaud, en présence de musiciens, animateurs et autres hommes de médias. Présents aussi, des personnalités comme le Grégoire Owona, le représentant du ministre de la Culture, etc.

Quelques images du nouvel album ont été diffusées pendant la cérémonie, et l’artiste s’est livrée à des prestations en a capella pour pallier des difficultés d’ordre technique. Dans le nouvel opus, Lady Ponce aborde la vie quotidienne, les problèmes de l’amour, les causes qui l’anéantissent et les astuces pour l’entretenir. Elle conseille sur des réalités implacables de la vie de nos jours. Un quotidien de jungle où règne la loi du "oeil pour oeil dents pour dents", uLady_Poncene invite au courage et à la vigilance à l’endroit de ceux considérés comme faibles, notamment. Des messages glissés dans des clips aux chorégraphies et images à la R Kelly. Pour Lady Ponce, « La loi du talion » est l’album de la maturité. Sa sortie officielle est annoncée pour ce 20 novembre.

Au terme de la présentation d’aucuns qui espéraient voir tous les clips ont exprimé leur déception. Une restriction protocolaire due, estime-t-on, aux mesures prises contre la piraterie dont la chanteuse a été victime à la sortie de son précédent album. Lady Ponce a d’ailleurs annoncé, au cours de la cérémonie, qu’elle ne ferait plus d’albums. Elle entend se ressourcer et se lancer dans les affaires avec une ligne de vêtement et de chaussures, sans pour autant tourner définitivement le dos à la musique. Elle produira de temps en temps des singles.

Biographie

Elle est très tôt initiée à l’art du chant, alors que n’est qu’âgée de 10 ans, LADY PONCE réussit avec brio à son « baptême de feu » lequel consistait à chanter pour sa première fois à la place publique, en remplacement de sa mère empêchée, lors d’une visite de Monsieur le Sous-préfet de la localité. Sa force de caractère et sa précision feront de sa prestation une véritable émulation qui retentira très loin dans les localités environnantes et fera d’elle la guest star de toutes les manifestations analogues. Peu de temps après elle rejoindra les ordres dans l’espoir de devenir une sœur religieuse. Et laquelle éducation va forger son être et développer son altruisme. En pleine crise d’adolescence alors qu’elle n’est âgée que de 16 ans seulement, la « petite ponceuse » va être victime de l’amertume qu’une vie peut parfois réserver. Cette période est celle pendant laquelle est survenu le décès de sa mère. Moralement atteinte, la futur diva migre vers Yaoundé et s’installe au quartier Essos dans le domaine de ses parents aux côtés de ses frères aînés, et est déterminée à faire carrière dans la chanson.

Elle s’inscrira dans une chorale à la Chapelle d’Essos l’année d’après. S’engage dans un groupe congolais et commence le cabaret au Camp Sonel. Un an plus tard, elle rejoint le cabaret le plus en vogue de la capitale (CASCADE) et est initiée à la théorie du Jazz par le groupe VIBRATION avec qui elle évolue pendant quelques temps tout en élargissant son répertoire sur les rythmes chauds(Bikutsi – Makossa – Ndombolo – Salsa…) et parallèlement les chansons d’écoute. Mais ses premières orientations restent le folklore et ses idoles : SALLY Nyolo, COCO Ateba, Anne Marie NZIE. Alors que le cabaret bat son plein, LADY PONCE rejoint la célèbre troupe « AKOAK » véritable fondement musical et enregistreront un album de 10 titres dont la sortie sera retardée, voire même hypothéquée. La vague est ascendante et en 2004 la diva toque aux portes des studios pour la réalisation de son album « le ventre » et s’entoure d’une équipe de jeune très dynamiques qui lui donneront tout leur soutien moral et physique.

Le titre "le ventre",  lequel résume également l’album tout entier permettra à la LADY d’être la révélation féminine de l’année dans plusieurs médias. Sur scène, sa voix chaude à la fois suave et langoureuse, son charisme ahurissant et sa grande présence enivre les spectateurs. Chaque jour encore et plus que jamais la LADY « Tsunami » continue de poncer son public. Son dernier album fait encore parler de lui dans les évènements et les médias. Il faut cependant noter que lorsque la reine n’est pas en tourné ou dans les studios, elle se concentre sur son rôle de mère qu’elle joue à merveille pour ces deux enfants


 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

 

ad-test2

ad-test3