| 

LE MONDE

La reconnaissance de l’élection ou de la réélection d’un président africain par le palais de l’Elysée est d’une importance hautement capitale. Jusqu’ici, seuls les présidents du Tchad, du Sénégal et de certains pays d’Afrique avaient adressé une lettre de félicitation à Monsieur Biya, suite à sa récente réélection.

Mais, jusqu’ici, tout cela passait pratiquement de façon imperceptible. Aussi, Yaoundé savourait sa victoire avec un arrière gout d’inachevé. Ceci, à cause des récentes critiques qu’ont formulées les autorités françaises au lendemain du scrutin présidentiel du 09 octobre dernier. En effet, les autorités françaises avaient publiquement critiqué les conditions de déroulement de la dernière présidentielle au Cameroun.

Et jusqu’à cette date,
sarko_biyade nombreux camerounais savaient que la France n’était pas prête à reconnaître cette autre victoire d’un Paul Biya âgé de 78 ans et au pouvoir depuis 1982. Il a fallu alors attendre ce vendredi 28 octobre 2011, pour que Nicolas Sarkozy prenne de court de nombreux camerounais en adressant une lettre de félicitation à son homologue camerounais. C’est au cours du journal officiel de 17 heures sur les antennes de la Cameroon Radio and Télévision que les camerounais ont appris cette heureuse nouvelle pour monsieur le président de la république.

En effet, dans un télégramme officiel, le président Français a félicité le président Camerounais suite à sa récente « brillante élection ». Une position qui rompt totalement avec la posture qu’ont affichée tout récemment les autorités françaises vis-à-vis de cette réélection controversée de Paul Biya. Surtout, ce revirement à 180° de la France remet au goût du jour l’éternel débat sur la très désastreuse « France-à-Fric ».

A l’heure actuelle, de nombreux camerounais se demandent quels autres accords secrets auraient finalement pu faire fléchir les autorités Française. En effet, ils espèrent à présent que cette démarche de Sarkozy sera entérinée dans les toutes prochaines heures par Barack Obama, qui jusqu’ici n’a pas encore félicité son « homologue » camerounais.

Biens d’observateurs s’accordent à reconnaître que cette réaction de Paris a quand même accusé un léger retard. Car, en 2004, bien avant la proclamation des résultats de l’élection présidentielle, Jacques Chirac, alors président de la République française adressait un message de félicitations à son homologue Paul Biya, tordant le coup aux manoeuvres de l’opposition, qui ne trouvait à redire sur le verdict des urnes. «Au moment où vos concitoyens vous renouvellent leur confiance pour un cinquième mandat à la présidence de la République du Cameroun, je tiens à vous adresser mes cordiales félicitations ainsi que mes voeux chaleureux de réussite dans votre haute mission. Je forme en particulier des voeux pour que sous votre conduite, le Cameroun demeure résolument engagé au service de la paix et de la stabilité sur le continent africain et dans le monde. Je suis certain que le Cameroun continuera à mobiliser ses énergies en faveur du progrès des reformes afin de relever tous les défis d'un développement durable et équilibré, je ne doute pas que vous aurez à coeur de maintenir à cet effet un dialogue soutenu et fructueux avec la communauté internationale», écrivait alors M. Chirac. De 2004 à 2011, beaucoup d’eau a visiblement coulé sous les ponts. Jacques Chirac a cédé son fauteuil à Nicolas Sarkozy, qui a placé son quinquennat sous le signe de la «rupture». C’est d’ailleurs au nom de cette rupture que Sarkozy aurait refusé d’emprunter les sentiers de l’informel qui le pousseraient à féliciter Paul Biya avant la proclamation des résultats.


 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

WORLD

1. REVENGE

Medvedev Vows Punishment

For those behind Moscow's airport suicide bombing.

2. Arizona Shooting

Loughner Pleads Not Guilty

Before federal court in Phoenix.

3.HE'S BACK

Olbermann Breaks Silence

While Beck calls him world’s “biggest pain in the ass.”

4. Booted

Rahm Emanuel Kicked Off Chicago Mayor Ballot

Court says he doesn't meet residency requirements.

5. WORRISOME

Hezbollah Picks PM in Lebanon

Protests sweep nation in opposition.

SUITE

 

ad-test2

ad-test3