| 

LE MONDE

Cette enveloppe devrait permettre de financer la création d’emplois dans les travaux publics.

Deux mois jours pour jours après le déblocage d’une enveloppe de six  milliards de FCFA (10 millions de dollars) pour aider la République centrafricaine à rétablir les salaires des fonctionnaires et les systèmes de gestion des finances publiques connexes, mis à mal par plusieurs années de guerre civile, la Banque mondiale remet la main dans la poche. Cette fois, pour aider à créer des emplois dans les familles rurales, en finançant les projets de travaux publics. Un nouveau chèque d’un peu plus de 11.9 milliards de FCFA (soit 20 millions de dollars US) vient d’être accordé à l’Association internationale de développement (IDA) pour aider 35 000 habitants des zones rurales à avoir accès à des revenus modestes en améliorant les moyens de transport et en facilitant l’accès aux marchés et aux services sociaux de base.

Concrètement, explique l’institution de Bretton Woods, ce financement va être accordé au projet Londo (Debout en Sango, l’une des deux langues officielles de la RCA). Ce projet financé par le don de l’IDA prévoit le versement d’allocations à 35 000 hommes et femmes qui accompliront 40 jours de travail chacun. Le mode de fonctionnement de cette initiative basée sur l’approche Haute intensité de main d’œuvre (Himo), placée sous la direction de l’Agence d’exécution des Travaux d’intérêt public en Centrafrique (AGETIP-CAF) a été dévoilé. En effet, 71 équipes locales de construction, composées de 500 ouvriers, seront chargées d’améliorer et d’entretenir environ 10 000 km de routes nationales et rurales en mauvais état. A la Banque mondiale, on est certain de ce projet qui est une copie point pour point du programme de travaux publics à haute intensité de main-d’œuvre réalisé à Bangui, et d’autres programmes mis en œuvre notamment en Côte d’Ivoire et en RDC.

alt

 

4,5 millions d’habitants désœuvrés

La crise politico-religieuse que vit le pays a considérablement détérioré la stabilité du pays. Outre les salaires des fonctionnaires, les affrontements militaires et les rivalités socio-ethniques observées dans le pays de Cathérine Samba Mpanza ont privé quelque 4,5 millions d’habitants de services de base comme l’eau, la santé, et l’alimentation.

C’est une occasion unique de stabilisation et de redressement qui s’offre aujourd’hui à la RCA, s’est réjoui Jean-Christophe Carret, responsable des opérations pour la République centrafricaine à la Banque mondiale. Pour lui, « Un programme d’emploi à court terme tel que l’initiative soutenue par le projet annoncé aujourd’hui, qui donne aux personnes vulnérables la possibilité d’exercer des activités et un rôle productifs, peut favoriser le rétablissement de la confiance entre l’État et les citoyens. Simultanément, l’injection de liquidités dans une économie centrafricaine au point mort contribuera à réduire un chômage particulièrement élevé et à atténuer la pauvreté dont souffrent des millions de familles rurales de façon chronique ».

Pour rappel, l’Association internationale de développement (IDA) est l’institution du Groupe de la Banque mondiale qui aide les pays les plus pauvres de la planète en leur accordant des dons et des crédits sans intérêts ou à faible taux d’intérêt destinés à financer des projets et programmes de nature à stimuler la croissance économique, réduire la pauvreté et améliorer les conditions de vie des populations démunies. L’IDA figure parmi les principaux bailleurs de fonds des 77 pays les plus pauvres du monde, dont 39 se trouvent en Afrique. Ses ressources apportent un changement positif dans la vie de 2,8 milliards de personnes vivant pour la plupart avec moins de deux dollars par jour. Depuis sa création, l’IDA a financé des activités de développement dans 112 pays. Le volume annuel de ses engagements s’est élevé en moyenne à environ 18 milliards de dollars au cours des trois dernières années, 50 % environ de ce montant étant destinés à l’Afrique.

Tags :

Banque mondiale, IDA, RCA


 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

WORLD

1. REVENGE

Medvedev Vows Punishment

For those behind Moscow's airport suicide bombing.

2. Arizona Shooting

Loughner Pleads Not Guilty

Before federal court in Phoenix.

3.HE'S BACK

Olbermann Breaks Silence

While Beck calls him world’s “biggest pain in the ass.”

4. Booted

Rahm Emanuel Kicked Off Chicago Mayor Ballot

Court says he doesn't meet residency requirements.

5. WORRISOME

Hezbollah Picks PM in Lebanon

Protests sweep nation in opposition.

SUITE

 

ad-test2

ad-test3