| 

POLITIQUE

Selon  des sources journalistiques, trois personnes suspectées d’appartenir à la secte islamiste Boko Haram ont été interpellées ce dimanche, 02 août 2015 à Douala, dans la capitale politique du Cameroun.

Les présumés kamikazes ont été pris aux environs de 6 heures du matin, devant la Paroisse Saint Esprit, au quartier Bépanda. La source rapporte que les trois suspects, porteurs d’explosifs et de plusieurs téléphones portables, ont attiré l’attention des forces de l’ordre, alors qu’ils affichaient un comportement suspect.

alt

 

Ces présumés membres de la secte islamiste Boko Haram ont été conduits à la direction régionale de la police judiciaire de Bonandjo. Ils y suivent un interrogatoire. Pour l'instant, aucune information sur le pays d'origine de ces derniers, ou sur leurs sexes et âges n'a été donnée.

C’est la première fois que des personnes suspectées d’appartenir à la secte Boko Haram, et porteuses de bombes sont interpellées dans les grandes métropoles. Cette interpellation confirme l’information abondamment relayée par les spécialistes des questions de défense et de stratégie, selon lesquelles des cellules dormantes ou non de Boko Haram seraient déjà entrées dans les deux capitales.

Cet acte de bravoure est à mettre à l'actif de nos forces de l'ordre qui ne ménagent aucun effort pour assurer la sécurité et le bien-être des populations. Une fois de plus, les autorités recommandent aux populations la plus grande prudence, et le partage des informations. Tout acte suspect, tout comportement suspect, toute apparition suspecte de personnes dans votre voisinage, doit être transmise aux autorités, ou au commissariat le plus  proche.

 


 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

 

ad-test2

ad-test3