| 

POLITIQUE

Quelques minutes avant le retour du président nigérian, les deux hommes du jour ont pris le soin d’écouter la lecture du communiqué final. Ils se déclinent en 22 points, et portent notamment sur le renforcement des relations bilatérales, la mise en place d’institutions, et l’intensification de la lutte contre Boko Haram. Voici la sélection de quelques extraits.   

Institution

Les deux chefs d’Etat se sont engagés à renforcer la coopération sécuritaire tout le long de leur frontière commune sous les auspices du Comité de sécurité transfrontalière Cameroun-Nigéria. Et dans le cadre de la  création d’un comité de sécurité transfrontalière Cameroun-Nigéria et dans le  cadre de 

alt

la mise en œuvre du concept des opérations stratégiques approuvées par le Sommet extraordinaire des Chefs d’Etat et de gouvernement de la Commission du Bassin du Lac Tchad et le Bénin, tenu à Abuja, le 11 juin 2015.

 

Libre circulation

Paul Biya et Muhammadou Buhari ont convenu de la tenue à Abuja, d’ici octobre 2015, de la première session du Comité des affaires consulaires et d’immigration Cameroun-Nigéria, en vue de procéder à la revue du Protocole d’accord en matière de libre circulation des personnes et des biens signé en 1963.

 

Infrastructures

Les deux chefs d’Etat ont appelé à l’achèvement dans les brefs délais des travaux de construction du corridor routier Bamenda-Enugu. Ils ont également décidé d’accélérer les études de faisabilité en vue de la construction d’un pont sur le Mayo-Tiel, d’une part, et de la route Gambourou-Ngala-Kousseri, d’autre part.


 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

 

ad-test2

ad-test3