| 

BUSINESS

Véritable mer intérieure, le lac Oku est logé dans l’un des cratères du Mont Oku, une chaîne de montagnes volcaniques dont le plus haut sommet culmine à plus de 3010 mètres d’altitude. Curiosité touristique, ce lac est situé dans le département du Mbui à 140 km de Bamenda, la capitale régionale du Nord-Ouest du Cameroun. Il attire de milliers touristes par an.

 

Culture historique du lac

Ce lac est important pour la communauté environnante et spécifiquement pour la communauté Oku, notamment le peuple Kom. Ses rives sont utilisées par les populations pour effectuer les sacrifices, ou d’autres rites à caractère culturel. Au sein de la population riveraine, on raconte que cette étendue d’eau est habitée par des esprits, et aux touristes, des conseils sont donnés. Car dit-on ici, celui qui ose les déranger subira la colère des esprits.

 

Code de conduite autour du lac

Lors des visites touristiques au lac Oku, il est interdit de laisser les ordures. Il est préférable de les ramener avec soi. Il est aussi interdit d’emporter les plantes et les animaux dans ces lieux. « Il faut éviter d’allumer du feu ici. Ne pas abandonner de plantes ou des animaux dans les alentours de la forêt environnante », a-t-on appris. Pour les amateurs de la natation, il est indiqué de prendre des conseils auprès du conservateur du lac.

Par exemple, explique le Délégué régional du Tourisme pour la région du Nord-Ouest, Philip PEZUMBIA« il est possible de nager dans le lac Oku, mais il ne faut pas atteindre un certain seuil sinon l’on se verra englouti par des forces intérieures. Les eaux du lac servent à traiter certaines maladies ».

alt

 

Respecter la culture indigène est un impératif catégorique. Si un évènement inhabituel est constaté, il est indiqué de signaler au conservateur du site. Bref, le message est simple : il faut respecter le lac et le laisser comme on l’a trouvé.

 

La biodiversité du lac

Le lac Oku regorge d’une importante diversité. Ici, vivent des grenouilles à griffes. Cette espèce a été découverte en 1991, et doit être l’unique espèce animale dans ce lac. Nulle part ailleurs, en Afrique, on ne trouve cet animal encore moins dans la région du Nord-Ouest, nous a-t-on appris.

Ce type de grenouille présente des caractéristiques génétiques particulières: 12 couples chromosomiques contrairement aux deux groupes chromosomiques de la plupart des animaux incluant les humains. Ces grenouilles constituent la seule niche faunique qui consomme les insectes et les végétaux. Il est possible de voir entre autres dans ce lac des algues, des micro-organismes, et des papillons.

Dans la forêt voisine, l’on voit des singes comme des guenons, un type rencontré dans l’ensemble géographique des hautes terres de l’Ouest. Possible qu’il y ait d’autres espèces plus dangereuses non encore répertoriées.

 

Légendes du Lac Oku

Dans les villages avoisinants, les populations ventent les pouvoirs mystiques de ce lac. D’ailleurs, des gardiens de la tradition et d’autres habitants visiblement initiés racontent comment cette eau est arrivée dans cet endroit, où vivaient jadis, un village nommé « Kjum ».

« Un jour un étranger vint avec une feuille de plante dans la laquelle il y avait de l’eau à boire. Une attitude villageoise adoptée par les voyageurs. Ayant jeté sa feuille, il y eu une montée des eaux qui finirent par inonder la zone tuant les populations locales. Ainsi fut née le lac Oku », rapporte Jerry Nkuewo cadre à la délégation régionale du tourisme pour le Nord-Ouest.

Il ajoute qu’aujourd’hui, « Les eaux du lac servent de rituel d’initiation et d’acceptation des nouveaux chefs de villages dans la localité. Le nouveau souverain et ses notables doivent être bénis par les esprits du lac avant d’occuper le trône ».


 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

 

ad-test2

ad-test3