| 

POLITIQUE

 Plaques publicitaires, présence dans les médias, campagne dans les médias, le parti des flammes s’est donné pour objectif, de conquérir tous les moyens de communication. Le budget de 3 milliards de francs voté pour la cause semble porter des fruits

biya_en_campagne Les flammes du parti doivent rester ardentes, c’est ce qui semble être le mot d’ordre du Rdpc. Lorsqu’il y a environs un mois, des affiches aux effigies du parti des flammes entamaient leur conquête du territoire camerounais, des observateurs de la scène politique, avaient pensé à une campagne stratégique, visant à préparer la tenue du congrès du Rdpc. Ces mêmes observateur, y compris les journalistes que nous sommes, comprennent aujourd’hui que la campagne est véritablement lancée, du moins au niveau de la majorité.

  Pour occuper tous les terrains, le parti n’a visiblement laissé aucun secteur. Outre l’avantage acquis du fait de sa représentativité à l’Assemblée Nationale dans le cadre du droit de parole, la cellule de communication vise également d’autres communications dans les médias, dans les affiches publicitaires, et parfois dans des communications plus subtiles.

  La stratégie se résume en quatre points. Premièrement, la présence sur le terrain. Ici, les meetings sont les principaux axes. Yaoundé2e, Mbankolo, Hyppodrome, Nkomkana, sont les derniers quartiers visités par des meetings du Rdpc dans la ville de Yaoundé. Et dans les régions, les députés, ministres et autres cadres de l’administration, sont chargés d’animer la vie du parti, à travers des meetings de forte affluence.

  Deuxième axe, la mobilisation des troupes. Même si aucun réel chiffre des membres et adhérents du parti n’est disponible, le Rdpc prend toujours le soin de réunir une foule importante lors de ses meetings. La marche de soutien au Président Paul Biya organisée il y a une semaine et demi au Boulevard du 20 mai par la JACHABY (Jeunesse Active pour Chantal Biya) et d’autres associations de jeunes, a réuni plusieurs milliers de personnes. Mais des entretiens eus avec certains de ces jeunes présents ce jour au Boulevard nous ont permis de découvrir que la parti avait prévu des rémunérations de participation pouvant atteindre 7000 Fcfa par participant. Parmi ceux-ci, des mineurs adolescents, et même des enfants de moins  15 ans avaient été amenés. Objectif, frapper les regards, en donnant l’impression d’une assise importante.

  Troisième axe, les affichages publics. Dans les grandes artères de la ville, au moins une affiche est visible. D’autres points de grands trafics sont carrément inondés par les affichages du Rdpc. Au Rond Point Nlongkak, qui est la principale intersection entre la pénétrante nord (Etoudi, Mballa II, Emana et Olembe), et les quartiers comme Elig-Essono, Bastos et le quartier Hyppodrome, trois affiches publicitaires ont été réservées pour le Rdpc, et « la Nouvelle Dynamique », slogang de campagne du Rdpc. Il en est de même pour les quartiers Warda, le Rond Point Poste Centrale et d’autres Rond Points comme le Rond Point Express.

  Quatrième axe, les médias traditionnels. Il y a un an, recevoir des cadres du Rdpc, ou d’autres membres importants du parti relevait du chemin de croix. Ces derniers jours, la tendance a basculé. Faisant fi de leurs fonctions diverses, les membres du parti ont visiblement décidé de se mettre à la disposition des médias, même ceux qui étaient considérés comme des médias mineurs. Ainsi, les chaînes de télévision, les chaînes de radio, les journaux et les médias numériques comme Kmeroun.com, ont désormais la possibilité d’obtenir facilement des interviews des membres du parti, même les plus haut placés. Les émissions de débat, qui sont très courues ici au Cameroun, sont ainsi prises d’assaut par ces paroliers d’un temps. L’objectif ici, est de traquer tout espace où la politique du parti peut être mise en cause. Il faut lutter contre les détracteurs, et si possible, donner l’impression que c’est le seul parti capable de gouverner. Et la stratégie semble fonctionner.

Frégist TCHOUTA


 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

 

ad-test2

ad-test3