| 

SPORTS

Au fil des ans, le projet de la fondation du basketteur camerounais évoluant dans le championnat Nord-américain, file son coton. Pour la 5ème édition du camp de basketball qui porte son nom, le sociétaire des Sixers de Philadelphie, tient un bilan satisfaisant, qui l’encourage à aller de l’avant.

Yaoundé 2015

Les 83 jeunes sélectionnés investis au Palais des Sports de Yaoundé du 28 au 30 juin 2015, viennent de six régions du pays. Ce sont 22 filles, 8 garçons de moins de 14 ans, 53 garçons de moins 18 ans. Pour Luc Mba à Mouté, cette édition des nouveautés se sont imposées « cette année on a voulu partir sur un camp de détection et pas de formation, et qu’on allait voir avec les coachs locaux dans quelles mesures établir un programme de formation des encadreurs qui permettra de performer des jeunes plus trad. Ces jeunes devront être suivis au courant de l’année», a-t-il expliqué.

Mais pour le président de la fondation qui offre entre autres des bourses scolaires aux nécessiteux, des donations aux orphelinats, de la distribution du matériel sportif dans des écoles camerounaises pour la pratique du basketball, en plus de l’organisation des tournois scolaires de ce sport, un précision doit être faite pour éviter des confusions « le camp n’est pas une agence qui donne des bourses aux jeunes pour qu’ils aillent à l’ambassade pour prendre des visas.  

alt

Le camp c’est un camp de développement de basket pour les jeunes. Mais si d’aventures un jeune est détecté, nous l’aiderons. Et puis le rêve de tous les basketteurs 

c’est pas d’aller aux Etats Unis », précise Luc Richard Mba à Mouté.

Palmarès du Camp

Après quatre éditions le projet affiche un bilan satisfaisant qui doit être pérennisé. De 2010 à 2014, 8000 jeunes ont goûté au délice de la présélection du Camp. Mais seulement 215 en ont bénéficié de la formation. Bien plus six jeunes camerounais issus des camps précédents ont obtenus des bourses d’études aux Etats Unis. Un vivier important pour le basketball camerounais. Il s’agit notamment de Michel Ange Enanga de l’Université de Coastal Carolina, Luc Junior Tselan à l’Université de Walden et de Landry Christ Nnoko étudiant à l’Université de Clemson. Et pour la deuxième édition en 2011, des cas de William Tchiengang de l’Université de Midland et Joél Hans Embiid qui a été drafté en 2014.

Histoire de Richard Luc Mba à Mouté.

C’est grâce au Camp Africa 100 aujourd’hui appelé Basket-ball Without Broders organisé en Afrique du Sud en 2003 que Luc comme on l’appelle affectivement, va décoller. Il pose ses valises au Lycée Montverde Academy avant d’obtenir son baccalauréat 3 ans plutard. lSuite à une bourse, il intègre la prestigieuse University of California Los Angeles-UCLA. Luc est sélectionné pour la Draft de 2008 grâce à un palmerais jusqu’ici jamais battu, en atteignant trois fois la Final Four. Durant les quatre saisons passées avec les Bucks, il participe deux fois aux play-offs. Depuis 2013, il vole de succès en succès, allant du Timberwolves de Minnesota aux Sixers de Philadelphie dans le prestigieux championnat du sport roi aux Etats Unis.


 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

 

ad-test2

ad-test3