| 

POLITIQUE

Après des premières années chaotiques en matière de passation des marchés publics, le ministre délégué à la Présidence de la République, chargé des Marchés publics se dit serein au sujet du respect de sa feuille de route ministérielle. En effet, au cours d’une réunion de concertation tenue avec ses délégués régionaux, Abba Sadou, s’est réjoui d’avoir atteint la barre des 80% de marchés publics de l’exercice 2014 exécutés.

alt

 

« Sur dix marchés programmés, huit ont été effectivement exécutés et réceptionnés dans les dix régions», a-t-il lâché dans les colonnes du quotidien gouvernemental Cameroon Tribune, avant d’ajouter que ces résultats traduisent la pertinence de la réforme. Tous les marchés auraient même pu être exécutés, n’eurent été des défaillances injustifiées observées au sein de son administration. D’ailleurs, promet-il, « Nous allons mettre les entreprises coupables de ces dysfonctionnements, face à leurs responsabilités ».

Pour 2016, Abba Sadou voit grand. Porté par ces résultats inédits, il prévoit la passation de près de 7715 marchés publics. Mais cette fois, avec une forte dose d’informatique, notamment pour la publication des communiqués et des résultats d’appels d’offres. Cette dématérialisation des procédures d’attribution des marchés publics devrait, selon le ministre, permettre d’accélérer l’attribution des contrats, et de consacrer davantage de temps à l’exécution.


 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

 

ad-test2

ad-test3