| 

POLITIQUE

Une proposition de loi sera-t-elle acceptée au parlement cette fois-ci, quand on sait que d’habitude, il n’y a que les projets qui parviennent souvent aux députés. Ce défi pourrait donc être relevé par une femme, élue de la Nation du département du Noun, région de l’Ouest. En fait, les députés ont renoué avec leur hémicycle du palais des verres de Ngoa-Ekellé qu’ils ont momentanément quitté lors de l’intersession pour une durée de près de 04 mois. C’était hier au cours de la séance plénière qui a été présidée par le doyen d’âge Enow Tanjong. Ce sexagénaire a non seulement exprimé la solidarité des élus de la Nation à l’endroit des soldats camerounais disparus dans le champ de bataille contre Boko Haram, mais aussi il n’a pas oublié ceux qui sont au front. Il n’a donc pas manqué au cours de sa montée au perchoir, de rendre un vibrant hommage au Tchad et au Niger qui depuis plus d’une semaine utilisent les voies aériennes et terrestres pour neutraliser les éléments de la secte Boko Haram. 

alt

 

Selon lui, la victoire sera celle des Camerounais. Au sujet de la reprise du service des députés, les points de vue sont antagonistes. Pour le député de l’union démocratique du Cameroun (UDC) Hermine Patricia Tomaino Ndam Njoya, la principale préoccupation de son parti est de s’appesantir sur un véritable sentiment national. Cela devra se matérialiser par la lutte contre les discriminations et les exclusions. Elle souhaite que le bureau de la chambre reflète la configuration des partis politiques qui sont représentés à l’Assemblée nationale et que les ministres répondent véritablement aux questions des députés.

Mais ce qui intéresse aussi plus l’honorable Hermine Patricia Tomaino Ndam Njoya est le projet de société. Ce qui devra passer par un projet de loi « Pour que les Camerounais soient heureux, l’UDC a un certain nombre de programmes incontournables. D’abord la révision de la constitution pour que le Cameroun puisse élir un président de la République à deux tours et qu’il soit élu pour un mandat de 5 ans renouvelable une seule fois. A l’UDC, notre projet de société entend lutter et ce sera le bonheur des Camerounais, pour que les membres du gouvernement soient issus des élections législatives et qu’ils répondent au parlement. Pour nous c’est important qu’un président de la République ne soit plus un président d’un parti politique, s’il veut vraiment incarner l’unité nationale. Et bien sûr les questions d’économie, d’agriculture et de prise en compte des jeunes et femmes autour de ces projets-là qui feront qu’ils aient un sentiment national », souligne-t-elle. Mais Gaston Komba député RDPC du Nkam entend mettre l’accent sur l’agriculture qui devra employer de nombreux jeunes. Ainsi après Obala en 2014, les jeunes d’Edéa seront intégrés cette année dans les projets agricoles initiés par le réseau des parlementaires espérance jeunesse. Par contre, le député RDPC des Bamboutos David Mouanfo, n’a pas manqué de dresser le bilan de son déploiement à la base pendant l’intersession. Il pense que l’élection du nouveau bureau permettra à tous d’aborder de nombreux dossiers qui les atendent.


 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

 

ad-test2

ad-test3