| 

POLITIQUE

Le Cameroun est en passe de tourner le dos à la main d’œuvre qualifiée étrangère. Car elle a souvent coûté les yeux de la tête au Cameroun. Compte tenu de la pléthore des projets structurants lancés pour la plupart en janvier 2013, le ministère de l’Emploi et de la formation professionnelle (Minefop), représenté par le chef de ce département ministériel Zacharie Perevet et le Laboratoire national de génie civil représenté par son directeur général Philippe Nouanga, viennent de décider de cheminer ensemble. C’est dans le but de mettre à la disposition du Cameroun, une main d’œuvre qualité et abondante. La décision y relative a été prise vendredi dernier au cours d’une convention de partenariat qui a été signée à Yaoundé.  Les domaines du partenariat reposent sur l’identification des besoins de formation, l’orientation et la sélection des personnes à former et à recycler, l’accompagnement à la formation initiale et continue des formateurs des centres de formation agréés du Minefop au laboratoire central du Labogénie. En même temps, il sera question d’accueillir les apprenants ou des stagiaires en fin de formation dans les structures déconcentrées du Labogénie, de la participation des professionnels du Labogénie à la formation des apprenants pour les métiers de la géotechnique dans les centres de 

alt

formations agréés du Minefop, de développer les référentiels, les programmes et les modules de formation, de connaître et de valoriser les acquis de l’expérience, 

de promouvoir des plateformes d’échanges, d’information, de sensibilisation et de valorisation de l’orientation et de la formation professionnelles et de l’ingénierie professionnelle.

En matière d’engagements des parties,  le Labogénie s’engage à assister le Minefop dans le développement des référentiels de formation, accueillir en stage d’alternance dans les services déconcentrés du Labogénie, les apprenants en fin de formation issus des centres de formation professionnelle agréés par le Minifop, orienter les jeunes en fin de formation professionnelle vers les entreprises et bureaux d’études des BTP dans le cadre des stages pré-emploi, de mettre à la disposition des autres centres de formation professionnelle, des professionnels pour les cours théoriques, pratiques, l’animation des causeries éducatives et des échanges-débats. Il en est de même de l’accueil au laboratoire central du Labogénie, des enseignants des centres de formation professionnelle dans le cadre des activités de recyclage et mettre en place le principe de validation des acquis de l’expérience. Pour sa part, le Minefop mettra à disposition le fichier actualisé des formateurs et des centres de formation aux métiers (CFM) en rapport avec l’activité du Labogénie et assistera le Labogénie dans le développement des référentiels dans les métiers de la géotechnique et autre organisation d’une session annuelle de certification par validation des acquis de l’expérience au profit des professionnels des métiers visés par la présente convention. Le Minnefop organisera par la même occasion en collaboration avec le Labogénie, des sessions d’examens et assurera la certification, mettra à disposition l’ensemble des référentiels de formation du aMinefop déjà validés, devra reconnaître et valider des parchemins de formation continue délivrés par le Labogénie et accompagnera le Labogénie dans l’appropriation de l’ingénierie de la formation professionnelle.


 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

 

ad-test2

ad-test3