| 

BUSINESS

Les années se suivent mais ne se ressemblent pas au Cameroun. Cette année, la surprise a été chez les femmes de constater la disponibilité du pagne du 08 mars. Chez les responsables de Laking, entreprise chargée de confectionner et de distribuer les pagnes du 08 mars au Cameroun, tout a été fait à la hâte, question d’éviter les nombreuses bousculades souvent connues à Laking tant pour les femmes que pour les hommes. C’est donc depuis janvier 2015 que le pagne du 08 mars est en circulation dans la ville de Yaoundé. Sauf que les prix ne sont pas totalement appréciés par certaines femmes qui sont appelées à débourser une somme de 7500 FCFA chez les revendeurs et 6800 FCFA à Laking et dans ses agences. Pour Emilienne vendeuse des beignets, les prix doivent être revus à la baisse. 

alt

 

« Nous avions coutumes de débourser moins de 5000 francs pour acheter ce pagne, nous demander de l’acheter à plus de 6000 francs, c’est trop nous demander. A mon avis les prix doivent être revus à la baisse », souligne- t-elle. Pour sa part, Julienne Ngono ne voit en rien l’utilité de ce pagne. « Les femmes ne doivent pas se rabaisser sur le pagne. A quoi nous sert-il ? Pratiquement à rien. Que j’aie le pagne du 08 mars ou pas, ça ne me dit rien. En tout cas je ne m’intéresse pas aux affaires du monde », dit-elle.

Cependant, Aboudi Léopoldine est partagée entre acheter le pagne et ne pas l’avoir. « La confection du pagne du 08 mars est un honneur à l’endroit de la femme. Car les pouvoirs publics, y compris les institutions internationales, ont jugé opportun de marquer un temps d’arrêt pour commémorer un événement en faveur de la femme. Il est donc nécessaire qu’un pagne ait été confectionné pour commémorer cet événement. Je pense seulement que nous devons comprendre ceux qui confectionnent le pagne. Certainement la matière première coûte chère. Je pense que ceux qui ont de l’argent peuvent se l’acheter et ça ne doit pas faire de problème pour celles qui n’ont pas les moyens », conclut-elle. Les avis sur le pagne du 08 mars sont donc partagés, entre celles qui exigent la baisse des prix, celles qui s’interrogent sur la pertinence de mettre ce pagne qui n’a qu’une importance d’une journée. Ce qui est sûr, c’est que la femme ne doit pas se réduire sur le pagne.

Gérard Abada


 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

 

ad-test2

ad-test3