| 

PDF Imprimer Envoyer

C’est que l’utilisation de la monnaie dématérialisée, à travers cartes de débit, cartes de crédit et porte-monnaie électronique, donne certains avantages pas seulement au public mais davantage aux banques. « Les structures de crédit réduisent ainsi les risques opérationnels (liés parfois à la manipulation des espèces par des agents). Elles prélèvent au passage des commissions et enfin, facilitent la vie aux clients qui ne s’alignent plus pour effectuer des opérations », précise Marius Ayou Bene, enseignant de finance à l’université de Douala. Invités du séminaire organisé par le club de la presse Orange vendredi à Douala, Marius Ayou Bene et son collègue Cyrille Onomo estiment que « l’offre de monétique est encore très insuffisante au Cameroun. Le fait que les banques ne mettent pas à la disposition des opérateurs économiques des cartes de crédit est un frein ».

Nonobstant cela, le public s’accroche aux services actuellement disponibles. Jean David Bilé directeur général de la compagnie d’électricité indiquait en avril dernier 25 à 36% de satisfaction de sa clientèle qui utilise le paiement électronique. Pour Karelle Mbobda-Kuate, directeur des ventes à Orange Cameroun, « le taux de progression des personnes qui paient leurs factures d’électricité via la monnaie électronique ne cesse d’augmenter. C’est de l’ordre de 10 à 15% de croissance par mois ».

 

MESSI BALA

alt

 


93%
7%
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir