| 

BUSINESS

Les épidémies meurtrières de choléra enregistrées au courant des années 2010 et 2011 sont désormais derrière nous.  Pour ce qui est des autres maladies à potentiel épidémique, la tendance est satisfaisante. C’est la principale information qu’il faut tirer de la réunion du comité de suivi des activités de la Surveillance Epidémiologique des Maladies à potentiel épidémique et affections prioritaires, tenue le 28 septembre 2012 dernier à la Direction de la Lutte contre la Maladie, dont la présentation a été faite ce lundi, 1er octobre 2012.

De la conduite de la lutte contre le choléra, parvenue à sa 38e semaine épidémiologique, il en ressort que les actions de contrôle et de surveillance ont donné des fruits.

Pour ce qui est du Choléra, un cas incident dont un décès à la 38e semaine en cours dans la Région du Centre. Selon les acteurs, le prélèvement est en cours d’analyse au Centre Pasteur du Cameroun (CPC), soit 120 cas cumulés, 4 décès pour une Létalité de 3,33%, au 24 Septembre 2012, 87 prélèvements reçus et analysés dont 8 positifs au VC01 soit 09,2%.

Du côté de la Méningite à Méningocoque, deux cas suspects ont été répertoriés dans l’Adamaoua et dans le Centre, soit 872 cas cumulés, 81 décès cumulés pour une létalité de 09,28%.

L’évolution de la rougeole, de la Fièvre Jaune, du Tétanos et des autres maladies est régulée, et sous contrôle.

Le PFA enregistre un nouveau cas investigué 201 cas cumulés, soit aucun cas investigué positif; la Rougeole, un nouveau cas investigué avec 910 cas cumulés, aucun nouveau cas investigué positif dont 544 cas positifs cumulés. Après la Campagne de vaccination, 151 cas ont été investigués et quatre Districts de Santé (DS) sont en épidémie. Il s’agit des Districts de santé de Meyomessala, Kousseri, Moulvoudaye et Vele.

Pour ce qui est de la fièvre jaune, Fièvre Jaune : 36 nouveaux cas ont été investigués, et on a enregistré 676 cas cumulés dont 13 probables et 3 cas confirmés à Lolodorf, Guider, Guéré; et un nouveau cas de Tétanos Néonatal a été investigué, pour 12 cas cumulés. La Rage Humaine n’enregistre aucun nouveau cas notifié.alt

Maladies évitables par la vaccination

Pour ce qui est des autres Maladies Evitables par la Vaccination, et ce jusqu’au mois d’Aout 2012, 286 prélèvements sont analysés dont 95 positifs pour les Diarrhées à Rota Virus et 763 prélèvements analysés, dont 08 confirmés (Hémophilius et Pneumocoque).

En rapport avec la surveillance des Grippes humaines, de la 1ère à la 38e semaine 2012, 1530 prélèvements ont été analysés par les 3 Laboratoires de référence. A la semaine 38, des 64 nouveaux prélèvements analysés, 14 se sont avérés positifs, soit 21,9%.

Le bilan préliminaire des actions menées dans le Nord et l’Extrême-nord en rapport aux inondations fait état de la mise à disposition des moustiquaires, des denrées alimentaires, des médicaments, le renforcement des capacités sur les activités WASH, le recensement des enfants de moins de 5 ans pour le contrôle de la malnutrition et l’évaluation à mis parcours de la campagne de vaccination ciblée contre le choléra dans le DS de MAGA.

Les principaux problèmes rencontrés sont de deux ordres : moyen de locomotion et difficulté d’accès aux zones sinistrées.

Le satisfécit

Selon Alim Ayatou, Secrétaire d’Etat à la Santé, chargé de la lutte contre les épidémies et les pandémies, tous ces résultats sont le fruit d’un travail de surveillance et de prévention minutieux effectué en amont. Selon lui, les populations du Cameroun en général, et celle des régions septentrionales en particulier, ont parfaitement assimilé les leçons apprises, de la prévention dans le cadre de la lutte contre les épidémies en général, et du choléra en particulier.

Pour les régions du Nord et de l’Extrême-Nord, qui sont actuellement exposées aux nombreuses maladies hydriques, les dégâts ont été rapidement maîtrisés grâce aux efforts faits en matière de prévention par le Minsanté, mais aussi et surtout grâce à la réaction des populations, qui, selon le Secrétaire d’Etat, « se sont bien protégées ».

Actuellement, la prévention continue, notamment contre le Paludisme, le choléra, et l’Onchocercose. Des médicaments et autres intrants sont actuellement pré positionnés au niveau du Minsanté ; un comité de veille a été créé à la Direction de la Lutte contre la Maladie ; et dans chaque région, des comités régionaux de crise placés sous la direction du gouverneur fonctionnent déjà.  

Frégist Bertrand TCHOUTA

 

 

 


 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

 

ad-test2

ad-test3